S'abonner à la Newsletter
precommander oobmag

COUTURE FALL WINTER 2017 2018 FASHION WEEK WITH AURORE DONGUY

Article posté le 7 juillet, 2017 à 3:21 dans la catégorie : All news, Fashion, News

JOUR 1

Dimanche 2 juillet, 10h, lancement de la semaine Couture.

Au programme, l’ arrivée très attendue de Proenza Schouler sur le calendrier parisien, de même, Rodarte présente sa première collection couture et on assiste au renouveau de Azzaro.

L’ ouverture s’ est faite avec l’univers fort aux notes pop de Ronald Van der Kemp. Le défilé a ainsi mélangé des pièces d’ordre plus portables avec des pièces fortes plus excentrique.

Durant ce premier jour on a donc pu assister au défilé Proenza Schouler qui a offert des pièces reprenant divers principes de volants, fronces et volumes. Défilé intéressant quoique peut-être un peu en deçà des attentes que l’on peut avoir du duo de designer.

Le show Rodarte quant à lui a également exploité les volants mais dans une ambiance romantique avec des airs princiers léger afin d’en être appréciable.

 

Enfin, Atelier Versace a encore une fois montré ses divers savoir faire et techniques au travers de ses tenues qui mêlait ainsi broderie, plumes et dentelles. Les amazones Versace se trouvaient ainsi sur le podium mais également dans les rangs de l’ assistance.JOUR 2

Lundi 3 juillet, c’est Schiaparelli qui ouvre la journée.

Le défile Schiaparelli est très attendu à chaque semaine couture depuis la reprise en main récente de la marque. La collection a su exploiter différents univers afin de les réadapter aux codes de la maison. On retrouve cet esprit presque de l’ordre d’un jeu avec les pièces de puzzle, de même, le coeur sur la robe apparait comme une carte à jouer. On y retrouve des robes du soir, d’ événement mais également un débardeur homme de Vitruve version homard.

Pour ce qui est du défilé Iris Van Herpen on y retrouve encore et toujours les mêmes jeux d’ illusions d’optique, d’ impressions 3D qui finissent peu à peu à lasser. A ses débuts il était question de prouesse, de renouveau mais on semble ne plus avancer.D’ un autre côté, Giambattista Valli nous a montré des pièces intéressantes mais cependant dans les pièces finales on retrouve encore ces robes très volumineuses depuis quelques saisons déjà.

Enfin, Huyn Mi Nielsen nous a présenté une collection qui tournait autour de pièces oversize, ajourées ou à bords francs assez singulière. Elle nous emmène dans un univers un peu différent de ce qu’on pourrait avoir l’ habitude et cela est appréciable.

JOUR 3

Mardi 4 juillet, Chanel ouvre le troisième jour de cette semaine couture.

 

 

Chanel nous a présenté une collection peut-être un peu sombre au démarrage au vue des couleurs grises, bleu nuit, noir. Cependant, la maison a su se rattraper avec des coloris clairs, des gris colorés et notamment la présence de fleurs, camélia en détail ou en all over sur le vêtement. Seul ombre au tableau, le port du chapeau systématique sauf pour la mariée qui alourdissait peut être un peu les tenues des mannequins.

 

Alexis Mabille contrairement aux autres n’a pas fais le choix d’ un défilé mais d’ une présentation cette fois ci. Ce principe est intéressant car il permet de voir en détail les procédés mis en oeuvre, la finesse du travail effectué. Au niveau de la gamme colorée il y a de belles teintes fraiches et pastels qui se mariaient parfaitement.

 

 

Stéphane Rolland quant à lui célébrait ses 10 ans de collection Couture au sein de l’ Opéra Bastille. Sa collection s’est concentrée sur du noir et blanc ponctué une fois par de l’imprimé zèbre et une autre par du rouge. En plus de cela d’ importants travaux d’ennoblissements textiles tels que de la broderie sont venus enrichir le vêtement.

Enfin, Alexandre Vauthier a présenté une collection riche en noir mais qui a su être très bien valorisée par le choix des matières ainsi que l’ajout d’autres teintes, de brillances ou de motifs légers. Plusieurs tenues en cuir sont également venues ponctuer la collection pour le meilleur effet. De plus, le casting de mannequin ainsi que le choix de coiffure et maquillage étaient totalement en accord avec l’univers proposé par le créateur, ce qui a permis de rendre la collection encore plus percutante.

 

 

 

Pour discuter de l'article, vous pouvez utiliser les commentaires ci-dessous.

FR | EN